menu

Sporting Club di Bastia : lettre ouverte à M. Thiriez

collectif_du_5_mai

 

Plus de 150 élus corses sont cosignataires de le la lettre ouverte dans le contenu vous est livré ci-dessous :

Monsieur le Président,

Le Sporting Club de Bastia jouera, le 11 avril, la finale de la Coupe de la Ligue contre le Paris Saint Germain.

Nous souhaitons que cette rencontre soit un moment de fête, de partage, et qu’elle se déroule dans le meilleur esprit sur et en dehors du terrain, dans le respect des valeurs et de l’éthique du sport.

La participation du SC Bastia à cette finale lui permettra de briller une nouvelle fois sur la scène sportive française et européenne, et soulignera à nouveau la relation forte et passionnée qui unit l’ensemble des Corses à ce club.

C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité, en cette occasion, vous saisir de la présente lettre ouverte, en notre qualité d’élus de la Corse.

La démarche est certes inusitée.

Elle se justifie néanmoins par le profond sentiment d’injustice ressenti par l’ensemble des Corses face à deux situations inéquitables et injustes qui perdurent depuis trop longtemps :

– D’une part le traitement inéquitable dont fait systématiquement l’objet le Sporting Club de Bastia, son environnement et ses supporters, de la part de la Ligue de Football Professionnel (LFP): sanctions disproportionnées, mesures discriminatoires, situations gérées selon la logique du « deux poids, deux mesures ». Cette attitude génère en Corse, incompréhension et quelquefois colère. Nous ne demandons ni clémence particulière, ni passe-droits. Simplement que le Sporting Club de Bastia soit traité comme n’importe quel autre club.

– D’autre part, le refus obstiné opposé par la LFP à la demande de sacralisation de la date du 5 mai.

Cette demande a été portée depuis des années, avec courage et abnégation, par le « Collectif des victimes du 5 mai ». Elle est appuyée massivement par le monde du sport et par l’ensemble de la société civile insulaire. Elle a fait l’objet de promesses réitérées de prise en compte, notamment de la part d’un Président de la République.

Elle reste pourtant sans suite à ce jour. La Ligue de Football Professionnel doit accepter de sacraliser la date du 5 mai. En effet, la catastrophe de Furiani a été un drame sans précédent pour la Corse toute entière.

Mais elle concerne et implique aussi l’ensemble de la société et du sport français et européens. Sacraliser la date du 5 mai, c’cst donc rendre hommage aux victimes, qui ont perdu la vie ou ont été touchées dans leur chair, et à leurs familles. Mais c’est aussi accepter de donner à cette catastrophe la véritable dimension qui est la sienne.

Nous vous remercions par avance de I’attention qui sera portée à la présente et de la réponse publique que vous voudrez bien y apporter.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à I’expression de nos sentiments distingués.

5 Cummenti

  1. Paoli

    Pourrions-nous avoir les noms des 150 élus cosignataires de cette lettre?

    Répondre
  2. Rossi paulu

    Je pense qu’il est vain de s’adresser à cette statue décérébrée mare de son attitude insultante envers les représentants du Sporting club de Bastia et bien au-delà de la Corse toute entière et de son peuple digne et fier qui n’accepte et n’acceptera jamais d’être traité avec autant de mépris que dire de plus qu’il n’a déjà était dit sur ce triste individu si ce n’est qu’une raclure de plus au service des basses œuvres de l’état en corse ma s’immuniser s’empre abruti e fière d’appétence a stu populuforza Bastia uniti vinceremmu

    Répondre
  3. simeoni

    L’intention est louable, les formes y sont mais à quoi bon persister avec une ligue présidée par un fondu dans son âme, ce qu’il en reste. Soyons logiques, arrêtons de jouer le 05 Mai quitte à perdre 03 points. Imaginez un seul instant un dernier match de championnat ou une équipe à la lutte pour le titre rencontre Bastia ou le Gaz ou L’ACA et nous ne nous présentons pas, quelle bonne blague ! Faussons le championnat bordel ! Il faut leur mettre dans le fion à ces cons !!!!!!

    Répondre
  4. franceschi

    Après ce qui c ‘est passé le 11 avril 2015 chez les qatari….. j espère qu on ne dira plus que nous sommes des paranoias !quelle fierte d appartenir a ce peuple qui a su montrer ce qu est la dignité,l honneur et la fierté contrairement  à ceux qui se veulent des « donneurs de lecons ».HONTE A VOUS THIRIEZ !

    Répondre
  5. nicoli

    et quand « gros neznovic » dit :  » France de merde »…nous Corses ne sommes pas concernés et sommes heureux qu’une mer sépare notre ile du continent…Forza Bastia..et tous les clubs Corses!

    Répondre

Laisser un commentaire