menu

Présentation des grands axes du projet «BASTIA 2014»

Présentation du projet de la liste Inseme per Bastia, conduite par Gilles Simeoni, le 8 février à l’auditorium du Musée de Bastia :

Le projet complet sera bientôt disponible.

Le projet que nous portons pour notre Ville est la traduction des valeurs, des principes, et des objectifs qui fondent l’identité politique d’Inseme per Bastia.

Le projet « BASTIA 2014 » est donc irrigué, dans chacune de ses déclinaisons concrètes, par quatre notions fortes qui donnent son sens à notre engagement individuel et collectif au service de Bastia.

IDENTITÉ

  • L’identité politique d’Inseme per Bastia : u filu di a storia
  • Notre identité culturelle : cio chè no simu

OUVERTURE

  • Rassembler les forces vives autour d’une logique de projet
  • Intégrer et échanger
  • S’inspirer de ce qui réussit ailleurs

ÉMANCIPATION

  • Politique
  • Économique
  • Sociale et sociétale

SOLIDARITÉ

  • La solidarité comme objectif politique
  • La solidarité comme pratique sociale
  • La solidarité comme valeur culturelle

Dans chacune des luttes politiques, syndicales ou citoyennes que nous avons menées, nous avons, notamment lors des années qui viennent de s’écouler, fait la preuve concrète que nos actes étaient en adéquation avec nos paroles et nos écrits.

C’est aussi pour cela que ce projet n’est pas un simple catalogue électoral ou un exercice formel convenu : il a valeur d’engagement et préfigure ce que nous réaliserons, avec tous les Bastiais et au service de tous les Bastiais, à Bastia et pour Bastia.

 Gilles Simeoni

La méthode d’élaboration du projet Bastia 2014

  • Des ateliers participatifs pendant 18 mois
  • Des rencontres avec toutes les forces vives de la Ville
  • Plus de 180 réunions et séances de travail
  • L’appel à des compétences extérieurs

L’exigence méthodologique de notre projet : la faisabilité budgétaire et financière

Chiffres clefs :

  • Budget Ville (73 M€ : 52 i et 21 f ) + CAB (90 M€ : 42 f et 48 i) = 160 M€
  • Volume investissement Ville (5 ans 2008-2012) : 97 M€
  • Financement investissement : Subventions 42 M€, Dotations État 14 M€, Emprunt 25 M€ et Épargne seulement 5 M€

A – Faire un point approfondi sur la situation financière et budgétaire réelle dont nous héritons

1. Les critiques de la Chambre Régionale des Comptes (CRC)  

Constat de la CRC concernant la gestion de la Ville de Bastia (rapport de 2010) : « Les opérations d’investissement s’éternisent ».

La CRC parle de « dérive ».

La CRC dit d’une manière générale que « de nombreuses opérations ouvertes il y a des années ne sont pas achevées ».

Trois exemples :

  • Tunnel : 10 milliards de centimes au début, 30 milliards à la fin
  • Palais des Gouverneurs : 20 ans au lieu de 3 ans, (coût final de plus de 14 M€ au lieu des 3,5 M€ prévus en 1996)
  • Stade de Furiani : 21 ans, 9 M€ au début, 35 M€ à la fin
  1. La vérité sur laugmentation des taux dimposition

L’ancienne majorité répète à l’envi que les taux d’imposition sont stables depuis 25 ans.

C’est radicalement faux !

  • La taxe d’habitation payée par les locataires est passée de 13,82% (1990) à 20,54%.
  • La taxe foncière payée par les propriétaires est passé de 14,32% (1990) à 23,68%.
  • Aujourd’hui, les locataires paient une taxe d’habitation de 20,54%, 15% de plus que les locataires des Villes de taille comparable (17,98%).
  • Les propriétaires Bastiais sont autant taxés (23,68%) que les propriétaires des villes de taille comparable (23,66%).

2. Une dette qui sest lourdement accrue

Des prêts toxiques, la Ville en a signé. Dès septembre 2008, il a fallu renégocier en urgence deux prêts, ce qui a coûté des centaines de milliers d’€ aux contribuables en frais de renégociation !

Concernant la dette : 30 M€ annoncés par l’ancienne équipe, en oubliant par exemple les 6 M€ dans le budget des stationnements. Ça fait 20% de plus que ce qui est affiché.

 Surtout, en ne parlant jamais de l’endettement de la CAB qui a été multiplié par 6 au cours des dernières années, passant de 6 M€ à 36 M€.

 Enfin, plus préoccupant pour l’avenir, la CRC a relevé que « la dette augmentera si la Ville entreprend d’achever dans un délai raisonnable les très nombreuses opérations d’investissement programmées au budget ».

Il nous faudra donc être très vigilants concernant les marges de manœuvre financières et budgétaires.

B – Nos engagements concernant la gestion financière de la Ville et de la CAB

Nous avons pour ambition d’être exemplaires dans la gestion financière de Bastia.

Les comptes de la Ville seront fiables, transparents, et accessibles sous une forme aisément compréhensible à tous les citoyens.

  • La situation financière de la Ville sera notée chaque année par un organisme extérieur et la note sera communiquée à tous les Bastiais.
  • La politique financière sera décidée au début du mandat pour la durée de ce dernier. Elle sera partagée et explicitée. Elle respectera les grands équilibres financiers fixés dès la 1ère année du mandat.
  • Nous stabiliserons les dépenses de la Ville sur la durée du mandat, en associant l’ensemble des personnels communaux à la recherche du meilleur coût et en privilégiant des modalités de financement innovantes (mobilisation de l’épargne locale).
  • Nous ne souscrirons aucun emprunt ou mécanisme financier à risque pour l’avenir.
  • Nous appliquerons les méthodes et les certifications les plus rigoureuses en matière de gestion de l’argent et des marchés publics

Présentation des grands axes du projet Bastia 2014

Présentation des grands axes du projet Bastia 2014

Enjeu :

A demucrazia, puntellu maestru di a vita cummunale

La démocratie, clé de voute de la vie communale

Axe 1/ Respecter et défendre les personnels de la Ville et de la CAB

Actions

  • Garantir un accès équitable à l’emploi public
  • Définir des critères transparents de gestion des carrières dans l’administration municipale et intercommunale
  • Respecter strictement la liberté de conscience et d’opinion des personnels et les défendre dans l’exercice de leurs fonctions
  • Protéger les droits et renforcer le dialogue social

Axe 2/ Faire vivre la démocratie de proximité

Actions

  • Recourir systématiquement et de manière formelle à la concertation au travers de la création d’une délégation dédiée
  • Respecter l’opposition dans ses droits et prérogatives en organisant sa représentation dans toutes les commissions et organismes (p.e. CAB)
  • Elaborer un projet d’e-administration et d’accès libre à l’information municipale en open data
  • Construire les outils de l’implication citoyenne : comités de quartier, commissions extra-municipale, soutien aux associations, etc…

Axe 3/ Gérer le bien public de façon équitable et transparente

Actions

  • Etablir des critères transparents dans lattribution des aides et des logements sociaux
  • Assurer la transparence des procédures de marchés publics et l’égal accès de toutes les entreprises à la commande publique
  • Définir des règles claires, durables et égales pour tous d’occupation du domaine public

Axe 4/ Evaluer l’action publique et nos engagements

Actions

  • Proposer un suivi régulier et accessible par le Net des avancées sur les projets engagés)
  • Organiser des moments d’échanges avec la population sur l’évaluation des grands chantiers en cours)

Enjeu :

Sviluppà inseme

Redonner à Bastia son statut de capitale économique

Axe 1 : Des chantiers structurants pour améliorer le présent et préparer l’avenir

Actions

  • Fonder la politique d’aménagement sur une vision stratégique étayée et cohérente
  • Régler le problème de la circulation et le stationnement, plateforme multimodale, Parking en silo 
  • Doter la ville d’un corps cohérent d’aménagements urbains indispensables : quai sud, palais des festivités, théâtre de verdure, halle aux poissons, optimisation du port de commerce actuel.
  • Défendre Bastia dans l’aménagement du territoire (rééquilibrage des services de la CTC et des investissements structurants)
  • Mener à son terme la réflexion sur le Port de la Carbonite (Coût et financement, impact sur lArinella, l’étang de Biguglia interface port centre ville) et lintégrer dans la perspective dun éco-quartier

Axe 2 : Revitaliser les commerces du centre-ville et des quartiers

Actions

  • Créer un dispositif organisationnel « Core di Bastia », assistance technique pour les commerçants et fer de lance évènementiel
  • Développer une interface ville port enfin opérationnelle
  • Assurer le maintien des activités de commerces et de production dans les quartiers : Créer des regroupements artisanaux dans les centres anciens
  • Développer des modes de circulation alternatifs (piétonnisation concertée et progressive, zone mixte)

Axe 3 : Bastia enfin pôle touristique

Actions

  • Par le biais de l’office de tourisme, replacer Bastia dans son territoire (Nebbiu, Cap-Corse, Marana) au travers de produits conjoints : patrimoine, tourisme d’affaire, croisière Faire de l’Arinella la grande plage de Bastia et reconstruire le lien entre notre ville et sa façade maritime
  • Encourager la création de capacités d’hébergements à forte valeur ajoutée sur la commune
  • Développer des produits touristiques conjoints avec la Sardaigne et l’Italie
  • Créer un grand évènement annuel à dimension économique, culturelle et touristique permettant d’asseoir la notoriété internationale de la ville.

Axe 4 : Ville d’attraction des projets et des investissements

Actions

  • Redynamiser les zones économiques existantes
  • Elaborer un véritable marketing territorial en direction d’entreprises cibles
  • Créer un fonds spécifique « Sviluppà Bastia » dédié à l’acquisition de foncier au profit des projet d’entreprises : artisans de production, créateurs d’entreprise, entreprises en croissance.
  • Étudier la création dhôtels dentreprises thématiques au profit des jeunes entrepreneurs

 

Enjeu :

Campà inseme

Une ville plus solidaire

Axe 1 / Une action sociale forte et équitable

Actions

  • Œuvrer à la cohésion de Bastia : une politique de quartiers créatrice de lien social (exemple : à chaque quartier son jardin et espaces publics)
  • Renforcer le rôle du CCAS comme acteur social de proximité
  • Améliorer les dispositifs de mise en œuvre de la solidarité : la ville pour tous
  • Accentuer la prévention et la lutte contre la précarité

Axe 2 / Le logement une priorité absolue

Actions

  • Réhabilitation intégrale du parc HLM actuel
  • Le développement d’une offre de logement adaptée
  • Linscription dans un projet de renouvellement urbain durable

Axe 3 / L’amélioration de la qualité de la vie

Actions

  • Défendre l’hôpital de Bastia, outil majeur de santé publique et symbole du droit fondamental à la santé
  • L’engagement sans délai d’un plan Bastia Ville propre
  • La reconfiguration des transports en commun
  • Pour une politique de sécurité au service du vivre ensemble
  • Travailler à l’émergence dun Bastia plus vivant et plus festif

Enjeu :

Cresce inseme

Bastia, Bastia forte de son identité et ouverte sur son environnement

Axe 1 / Langue, Culture et Patrimoine, des atouts inestimables

Actions

  • Faire de Bastia une ville pionnière en matière de mise en oeuvre du statut de coofficialité voté à une très large majorité par l’Assemblée de Corse
  • Se réapproprier la mémoire de la ville et mettre en valeur son patrimoine matériel et immatériel
  • Conduire une politique culturelle ambitieuse, conjuguant une triple dimension corse, méditerranéenne et internationale

Axe 2 / Sport et éducation durables les ferments de demain

Actions

  • La petite enfance et l’enfance au coeur du projet éducatif de la ville
  • Une vraie politique en direction de la jeunesse
  • Pour politique sportive de la CAB dynamique et concertée

Axe 3 / Bastia ville du futur

Actions

  • Engager la transition énergétique
  • Une ville connectée : faire entrer Bastia dans l’ère du numérique
  • Développer l’économie circulaire

Axe 4 / Organiser et systématiser la coopération Internationale

Actions

  • Structurer un service dédié à la recherche de financements internationaux
  • Participer à des réseaux européens internationaux actifs et productifs, en commençant par la construction du partenariat corso-thyrénéen

Exemple de Fiche Action

Enjeu :

Cresce inseme

Bastia forte de son identité et ouverte sur son environnement

Axe :

Langue, Culture et Patrimoine, des atouts inestimables

Fiche Action  44

La culture: un projet partagé, ambitieux, corse et méditerranéen

  • Constat

La politique culturelle d’une ville ne peut se résumer à un empilement de mesures, de propositions, plus ou moins heureuses, de replâtrages divers. La culture au contraire doit être le creuset bouillonnant, vivant et créatif, d’une communauté donnée, au carrefour de la création, du social, et de l’économique, de l’humain tout simplement. Elle doit concourir à refonder une identité partagée et vécue dans un projet d’avenir fier de son passé et moderne.

La vie culturelle bastiaise s’appuie sur un réseau associatif dynamique qui fait depuis des années sa vitalité. S’appuyer sur ce dynamisme, coordonner et fédérer les énergies autour d’un projet pluriel, concerté, ouvert, pour faire de Bastia une citadelle rayonnant sur la Méditerranée seront des missions essentielles.

Enfin une politique publique de la culture se doit d’optimiser les structures, les espaces et les  réseaux existants, lieux de création et de diffusion, afin de les rendre fonctionnels, attractifs et vivants, propres à s’adresser à tous les publics. Le principe « Un lieu, une équipe, un projet », devra devenir le socle de tout projet

  • Actions

A/ Faire de l’identité, de l’ouverture et de la démocratie les fondements d’un projet partagé

  • Soutenir et favoriser la création et la production insulaires. En créant un service d’ingénierie culturelle à l’échelle municipale et européenne afin d’aider les porteurs de projets et de les coordonner. En organisant la concertation autour des projets municipaux par des forums, conciliant besoin d’indépendance des associations et nécessité pour les administrations publiques de garantir la cohérence globale des actions, par la mise en place d’un « Conseil consultatif des Arts et de la Culture. »
  • Aider et subventionner les associations en fonction de critères d’attributions connus de tous, en cohérence avec des plans annuels ou pluriannuels.
  • Développer l’économie et le tourisme culturels pour faire rayonner Bastia à l’international En inscrivant la ville de Bastia dans des programmes de coopération internationaux. En impulsant une politique touristique patrimoniale autour de thématiques fortes : ville étape d’entrée dans l’univers insulaire, complémentarité littoral-montagne, art de vivre. En proposant des partenariats euro-méditerranéens sur des projets d’excellence. Le projet de scène Nationale doit être discuté avec les acteurs culturels locaux et personnels concernés, et replacé dans ce cadre.
  • En valorisant la création par des plateformes d’appel à projet, notamment méditerranéens sous forme de résidences d’artistes, dans des complexes réhabilités tel le Couvent San Francescu.
  • Mettre en place une réelle politique de communication urbaine, garante de visibilité : espaces repensés, signalétique moderne et plurilingue, sites dédiés. En définissant un agenda culturel précis bilingue, communiqué largement.
  • En allant vers la numérisation progressive dans un souci de partage de l’information. En constituant  des bases de données et en établissant des cahiers de référence assurant la lisibilité des actions. En mettant en place une application mobile permettant d’accéder à l’ensemble des données : intérêt touristique, archivage.

B/ Optimiser les espaces  de  création et de diffusion

  • Le courage d’une politique publique de la culture n’est pas dans le surdimensionnement des structures mais d’abord dans un redimensionnement de l’existant au service des acteurs et des publics. Les carences sont notables : une politique de travaux non aboutie au Théâtre, un Conservatoire en souffrance, pas de Cinéma malgré une programmation festivalière étoffée, une Maison des Quartiers Sud sans équipe ni projet, une Maison des Associations défraîchie…  Les espaces culturels doivent être attractifs et performants.
  • Evaluer la fonctionnalité et  la polyvalence  des espaces, de diffusion (Salle des Congres du Théâtre, Péristyle, Maison des associations et des Quartiers Sud, Cinéma, Médiathèque à mettre en réseau avec les futurs Palais des Festivités et le Théâtre de verdure.
  • Repenser la fonctionnalité, la répartition et la mobilité des espaces de création : studios de répétitions, ateliers d’artistes, scènes mobiles, espaces dédiés à la musique. Développer des antennes décentralisées (Conservatoire- Centre Una volta, Maison des Associations Théâtre San Angelo afin d’harmoniser l’offre culturelle et répondre au manque d’espace.
  • Développer des structures mobiles (intérieures-extérieures). Ces outils participent d’une programmation festive et artistique urbaine
  • Proposer des solutions concertées pour régler le problème du cinéma  qui doit rester à Bastia : un lieu, une équipe et des missions largement transversales.
  • Faire de la maison de Caraffa, un espace privilégié articulant patrimoine et création contemporaine, (résidence d’artistes, expositions) au cœur de la ville.
  • Créer a Casa di a Lingua autour de projets cohérents et des programmations innovantes.
  • Elargir  les missions de formation du Conservatoire
  • Refondre la politique muséale autour d’une conception moins élitiste (histoire de la cité et non seulement de ses élites. Repenser le Programme Culturel et Scientifique (PCS). Etudier la création d’un Ecomusée de la mer autour de la notion de redynamisation de la vocation portuaire de Bastia. Mettre en place une véritable politique d’acquisitions et d’expositions temporaires
  • Favoriser et impulser l’ innovation

C/ Créer les conditions de l’accès à la culture pour tous

  • Répondre aux missions de sensibilisation et de formation en développant l’éducation artistique en direction des jeunes publics : l’éducation à l’image et  aux arts plastiques… en coordination avec le Conservatoire, les Associations et les structures existantes comme le Centre Una Volta, la Bibliothèque, le Théâtre, le Musée et des partenaires (galeries, ateliers, libraires.)
  • Réfléchir à l’opportunité de la réforme des rythmes scolaires : leur donner du sens en coordonnant les actions avec les services scolaires. En créant  un Office des sports de la culture et de l’éducation  En élaborant  un annuaire d’acteurs et de projets dans le cadre de l’aménagement de la réforme scolaire.
  • Renforcer l’attrait du livre: livre-objet et livre numérique (le travail en réseaux de la médiathèque des quartiers sud et les bibliothèques, associations, afin de renforcer la lecture.
  • Faire du plurilinguisme un facteur d’intégration et communication international. En l’intégrant aux activités périscolaires, Bastia doit devenir pionnière dans ce domaine.
  • Proposer des offres de proximité : points relais culture, en liaison avec les Maisons de quartier et a casa di a lingua (antennes et ressources).
  • Pratiquer une politique tarifaire incitative et renforcer les transports afin de faciliter le déplacement des publics jeunes : (Pass-transports /spectacles)
  • Animer Bastia en construisant des programmations concertées des festivités urbaines (acteurs culturels, conseils de quartiers, porteurs de projets, commerçants).

Télécharger le dossier de presse (PDF)

Article de Corse Net Info : cliquez ici

0 Cummenti

Laisser un commentaire